dimanche 27 octobre 2013

Escapade à Bruxelles le temps d’un week-end *Jour 1

A seulement 1h30 de Paris grâce au Thalys, je n’avais jusqu’alors jamais mis les pieds à Bruxelles. La ville était pourtant sur ma liste de capitales européennes à faire… Il y a donc quelques mois de cela, je sautais sur une promo de folie : 58 € l’aller-retour pour la capitale de la BD. Une fois le billet acheté, direction airbnb pour y trouver une petite chambre bien placée, jolie et équipée. Là, je suis tombée sous le charme d’un studio cosy près de la place Sainte Catherine, pour 65 € la nuit. Nickel ! Vendredi dernier, je suis donc arrivée vers 9h30 à la Gare du Midi, et après un passage éclair au studio, je suis partie à la découverte de Bruxelles.


 
Après un petit déjeuner qui n’avait rien de belge dans la rue Sainte Catherine dans la boulangerie Charli, direction la Grand Place. Inscrite depuis 1998 au patrimoine de l’Unesco, elle est entourée, entre autres, de l’Hôtel de Ville, de la Maison du Roi, du Musée des Brasseurs et de restaurants touristiques. Ici comme ailleurs, il faut lever les yeux.



Quelques rues plus loin, on trouve le Manneken Pis. Il est minuscule, et habillée d’une cape rouge. Il a à l’heure actuelle accumulé plus de 800 costumes, tous conservés au Musée de la Ville. 



En général, je ne fais que 2 repas le week-end, que ce soit à Paris ou ailleurs. Trop de choses à faire ou à voir.  J’ai donc continué les visites jusqu’au Mont des Arts (attention Bruxelles n’est pas une ville plate !), là où se situe le Musée Magritte
Installé dans un superbe hôtel néoclassique, il faut tout d’abord plonger dans les profondeurs du Musée pour accéder, via un ascenseur high-tech, au 3ème étage. Là, on est bien loin du 18ème siècle car les œuvres de Magritte sont exposées dans un écrin noir épuré, aux lumières tamisées. Photos, affiches, tableaux et autres documents sont exposés et complétés par les citations/propos de l’artiste gravées (d’un très joli orange) sur les murs. Malheureusement mais très logiquement les photos sont interdites à l’intérieur. 

« Les titres des tableaux ne sont pas des explications et les tableaux ne sont pas des illustrations des titres »

Un peu plus loin, on trouve le Centre belge de la BD. Naissance, évolution ou encore création d’une BD, tout est expliqué et richement illustré pour le plus grand plaisir des petits comme des grands. On y trouve même la fusée de Tintin ou le chapeau de Spirou…


Pour finir cette journée de découvertes, je suis d’abord allée prendre un petit « apéritif » près de la place Sainte Catherine. Les Belges aiment apparemment boire un verre et grignoter des tapas (à la belge) en fin d’après-midi. Au Noordzee, on peut accompagner sa bière, son verre de vin blanc ou sa coupe de champagne (so romantic) d’huîtres fraîches, d’une soupe, de calamars frits ou encore de beignets de crevettes. L’ambiance est conviviale et décontractée. 


Jour de fête est un restaurant à la déco très tendance et qui propose 5 plats (qui changent toutes les semaines). Pour ma part, ce fût le bouillon aux couteaux, chou chinois et brocolis, ail et persil. Un vrai délice pour ce dîner qui clôture une journée très remplie…


* Boulangerie Charli. Rue Sainte Catherine, 34. 
* Musée MagritteMuseum. Place Royale. Du mardi au dimanche de 10h à 17h. 8 €
* Centre Belge dela Bande Dessinée. Rue des sables, 20. Du mardi au dimanche de 10h à 18h. 8 €
* Noordzee. Rue Sainte Catherine, 45. Du mardi au samedi de 8h à 18h et dimanche de 11h à 20h.
* Jour de fête. Boulevard Anspach, 181.
* airbnb. le studio cosy près de la Place Sainte Catherine. 

Spécial dédicace à V. et à son guide personnalisé sans qui, Bruxelles n'aurait pas été aussi agréable !  

1 commentaire:

  1. Je viens juste de découvrir ton blog :-) J'ai aussi été chez Charli et Noordzee, c'était délicieux!

    http://sugarsheet.com

    RépondreSupprimer

Vos commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...