mardi 5 février 2013

Rosa Candida, un roman délicat

C'est en passant par hasard devant, que je remarque sa couverture blanche, sobre et graphique. Le fameux bandeau, en général rouge, est ici orange et se targue d'un "12 prix et sélections littéraires - 200 000 lecteurs heureux". Je l'ouvre, comme à mon habitude, au premier chapitre et au hasard, pour en lire quelques lignes. Flairer la plume...Le style est simple et sans fioritures comme la couverture.

Le narrateur est un jeune homme de vingt-deux ans. On comprend qu'il vit dans ce pays de lave où les arbres, les fleurs et autres arbustes ont dû mal à pousser. Première surprise pour ma part, car je replonge avec délice dans les paysages d'Islande, île magique visitée il y a peu...
Arnljotur quitte donc la maison familiale pour rejoindre une roseraie séculaire nichée au cœur d'un monastère, que l'on suppose dans le Sud de la France. Il laisse sur place, son père et son frère jumeau autiste, sa petite fille âgée de quelques mois née d'une nuit sans lendemain. Dans ses bagages, des boutures d'une rose unique à huit pétales et les souvenirs de sa mère, morte prématurément. 


Le livre se divise en deux parties. La première, en plus de poser les personnages, nous place aux côtés de ce jeune homme, tantôt dans un avion, tantôt une voiture et qui, en chemin vers la roseraie, voyage dans ses souvenirs, ses attentes, ses questionnements vis à vis de la vie, de la mort, de cette petite fille, qu'il n'a vu que peu de fois. La lecture est agréable, le parcours est lent.
La deuxième partie du livre débute avec l'arrivée à la roseraie. Le calme du lieu, du monastère, de ce village paumé va être chamboulé par une rencontre qu'Arnljotur ne pouvait soupçonner. Je n'en dirai pas plus. On partage ses doutes, ses peurs, qui m'ont interpellés, tout autant que son amour grandissant, ses découvertes, ses premiers pas dans la vie adulte...

Je conseille ce petit roman, qui se lit assez vite (330 pages) et m'a ému à plusieurs reprises lors de ma lecture.

*Rosa Candida de Audur Ava Olafsdottir aux éditions Zulma. A obtenu le prix Page des libraires en 2010.*

2 commentaires:

  1. Mon dieu je le note je le veux !! c'est ma prochaine lecture !! j'étais passée devant sans le voir comme ça, merci beaucoup !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ! :)

      Supprimer

Vos commentaires

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...